19. Pâques fleuries, par Julie Meylan
Arbre fleuri (souvenir de Mauve), par Vincent Van Gogh, avril 1888
    Michel Delacque naît et grandit dans la belle Provence fleurie. Il est environné de moines dont il subit l'influence, à tel point qu'il finira en soutane. C'est un pur, mais en même temps un fondamentaliste. Un moine doit souffrir, si bien que le doux climat méditéranéen lui apparaît comme trop lénifiant  pour lui qui souhaite pénitence perpétuelle. Il demande à être muté. Il sera de cette manière envoyé dans les lointains pays de Joux où il se fera bûcheron. De tâche en tâche, il augmente sans cesse les difficultés du métier qu'il pratique. Jusqu'à en crever!
    Alors il est là, mourant, et dans son délire,  alors qu'il va passer de vie à trépas, ce qu'il voit, ce pauvre illuminé, ce sont des Pâques fleuries, émanations brillantes voire voptueuses de sa douce terre natale.
    Après de telles mortifications, nul doute que Michel Delacque soit accueilli à bras ouvert par ce bon Saint Pierre!
    Julie Meylan a l'art de pousser cette notion de pénitence plus loin encore que ne le ferait un bon catholique tourmenté par des millions de péchés tous plus imaginaires les uns que les autres. Protestante, elle adore raconter des histoires de moines et se trouve comme un poisson dans l'eau dans ce mystique moyen âge.