19. La tôlite façonne le visage de la Vallée
Une ancienne maison sur la commune du Chenit, probablement du côté du Bas du.
    Géo, dans un article de la FAVJ du 29 septembre 1932, s'interroge sur l'usage de la tôle à la Vallée. Celle-ci, nous parlons de la tôle ondulée pour l'époque, a connu un succès inespéré dans notre région. Car on l'utilise non seulement pour recouvrir les toits, en général clouée directement sur les tavillons, c'est ce qui fait aussi son succès, mais aussi pour protéger les façades, de même parfois sur le tavillons. L'effet esthétique en cette seconde utilisation est très certainement moins heureux. 
    Enfin quoi, la tôle ondulée, et surtout quand elle est bien rouillée, est devenue une particularité de chez nous. D'aucuns s'en offensent, d'autres par contre trouvent que la couleur rouille s'intégre parfaitement au paysage, ce qui est une vérité. Vous le ne croyez pas ? Alors allez contempler un chalet d'alpage avec son toit tout rouillé et vous m'en direz quelque chose. C'est autrement plus beau qu'un toit de tôle profilée blanche ainsi qu'il est advenu à ce pauvre chalet des Amburnex. Lausanne = manque de goût. La hi tout !