Le permis d’inhumation décerné par l’officier d’état-civil Reymond porte ces renseignements : Golay Jules Louis est décédé aux Charbonnières le 27 octobre 1917, à 3 heures 8 du soir.  Négociant de profession, il était fils de Charles Philippe Golay et de Suzanne Jenny Mélanie née Rochat. Veuf de Lina Virginie Rochat, il était né le 14 août 1840.    
   
Petit industriel et paysan, il fut le père heureux de sept filles toutes jolies, dont Fanny, qui épousera Henri Rochat Saïset, établi bientôt au Pont où il montera un gros commerce de fromage et de vacherins,  et Lucie, qui épousera Elie Rochat, futur donateur de la Palestine au village.
   
   
Jules Golay est essentiellement petit industriel, qui pratique, selon la tradition du village, dans la pierre fine. Il rachète pourtant les vacherins de la Société de laiterie du Séchey en 1888-1889, preuve qu’il cherche à diversifier son entreprise, et même si ce ne fut là, semble-t-il, qu’un simple ballon d’essai.
 
   
Une histoire plus détaillée du personnage a été faite dans notre brochure : « Sept filles, toutes jolies », no 126 de notre collection « Etudes et documents », brochure paru en 2001.