1958. Inauguration du nouvel Hotel de Ville du Sentier à la fin de juin 1958
Le nouvel Hotel de Ville et la cargaison de voitures du premier plan dont les modèles pourront situer l'époque de la prise de vue
    L'ancien, dont les "vieux" se souviendront avec nostalgique, ne remplissait plus son role. C'est que désormais, l'administration se développant tous azimuts, on avait besoin de plus de place, et que le vieil édifice qu'avait été l'Hotel de Ville et qui avait parfaitement rempli ses fonctions pendant des siècles, ne pouvait plus accueillir les nombreux bureaux projetés. D'autre part il se trouvait aussi que les locaux hoteliers eux-memes, vétustes, ne correspondaient plus aux critères modernes.
    Que faire ? Les discussions furent nombreuses avant que l'on ne prenne la décision de reconstuire. Et, constatant que l'Hotel de Ville était magnifiquement positionnné au coeur du village du Sentier, il fallait l'y garder. Seule solution, démolir l'ancien et puis reconstruire.
    Ce qui eut lieu. La FAVJ est pleine des discussions entourant cette reconstruction. Les projets furent nombreux. L'on se décida finalement pour  le monument que nous connaissons aujourd'hui et dont les formes et l'esthétique pourraient etre longuement discutées. Ce n'est en aucun cas un chef d'oeuvre. Et longtemps en plus cet édifice administratif subira la laideur et les nuisances d'une esplanade frontale toute dédiée à la voiture. Des réaménagents récents ont quelque peu corrigé cet aspect "douloureux" de la nouvelle conception de nos architectes dans le fond assez peu éclairés en cette occasion-là.
    Mais on ne quittait pas cependant l'ancien Hotel de Ville sans jeter un regard attendri sur l'ancien dont l'histoire fut écrite à l'occasion par le professeur Piguet. Ce texte figure en annexe.
    Dans tous les cas, avec ce coeur du Sentier remodelé, c'est une nouvelle époque qui commence pour se village qui se voit ainsi doté de cet édifice d'une importance à la limite de la démesure.