1952. (Date arbitraire). Le Dr. Convert réalise son film noir/blanc sur l'Abbaye du Lac de Joux.
Un passage sous maison mythique.
    Le Dr. Convert réalise son premier film sur l'histoire ancienne de l'abbaye du Lac de Joux vers 1952. Il prend soin de joindre le présent au passé en restituant la vie du village de l'Abbaye telle qu'on pouvait la connaître à l'époque:  agriculture avec rentrée des chars de foin - travail aux scieries - vaccations diverses pour les adultes et les enfants - c'est l'heure du culte - on utilise fréquemment le passage sous les maisons. La représentation de cette vie de village telle qu'on la vivait à l'époque avec celle d'aujourd'hui, montre, soixante ans plus tard, combien énormes furent les changements. A tel point que l'on peut parler de deux mondes complètement différents. 
    Pour l'histoire elle même, le scénariste a choisi l'épisode de la rébellion des gens du Lieu contre l'abbé de Tornafol. Avec uin tournage en Pétra-Félix pour la séquence de la séquéstration du vénérable abbé qui allait prendre sa revanche, et Ô combien. 
    La musique religieuse qui accompagne ce film st très belle et atténue l'impression d'amateurisme qui se dégage encore de cette première production qui allait cependant être suivie par d'autres qui prendraient une toute autre dimension. Il faut toujours faire ses premières armes. Et puis n'oublions surtout pas que cette première partie  consacrée au village lui-même, est un document de haute valeur.