1926. Cinquante ans pour le Collège industriel du Chenit
Une forme épurée pour un collège légendaire.
    Une fois de plus nous sommes conscient que la reproduction des articles produits par MM. Samuel Aubert et Auguste Piguet pour le numéro spécial de la FAVJ de novembre 1926, ne sera pas ce qu'il y a de mieux. On prendra conscience cependant que le sujet ne passionnera plus les foules, que la matière proposée est vaste et qu'il nous en coûterait une journée pour la transcrire sous une forme plus épurée, ce qui n'entre pas dans notre vocation présente. Nous préférons donc vous l'offrir sous sa forme primitive, avec les défauts de photos hâtives, que de passer sous la jambe cette belle matière produite par nos deux valeureux professeurs émérites. 
    Nous vous proposerons un jour, pour atténuer une déception bien légitime, de vous offrir la reproduction de la plaquette du 100e, parue quant à elle cinquante ans plus tard,  en 1976. C'était une sorte de petit chef-d'oeuvre où de multiples intervenants purent exprimer toute l'amitié qu'il pouvait ressentir pour ce bon vieil établissement dont l'utilité, aujourd'hui encore, n'est plus à prouver. 
    Nous n'avons pas eu l'occasion de fréquenter ce collège. Il nous arrive cependant, à force d'avoir cotôyé l'histoire de celui-ci, de croire y avoir passé nous aussi et d'avoir cotôyé ces fameux professeurs. Quel souvenir ce dut être pour les élèves ayant fréquenté de telles personnalités ! 
    Il est de bien entendu que nous aurons encore l'occasion de revenir sur le sujet, tant il est vaste, et tant aussi, il est passionnant. En son temps il sut occuper nos politiques pendant plusieurs années. En témoignent les archives de la commune du Chenit qui sont d'une richesse sans pareille à cet égard.