1903. Les skis entrent au bazar.
Bazar des voyageurs et Hôtel de Ville au Sentier au début du siècle.
    Effectivement c'est à partir de 1903 que l'on commence à voir des réclames pour la vente de skis dans différents établissements de la région, du Chenit en particulier, avec le magasin H. Reymond au Brassus, et les deux Bazars du Sentier.
    Le ski est aussitôt devenu un article de grande consommation qu'il convient de tenir absolument sous peine de perdre des clients. Aussi pas un magasin qui fasse dans la quincaillerie-mercerie qui ne peut désormais s'abstenir d'offrir des skis à ses fidèles acheteurs. Il y a là concurrence et émulation. C'est ce qui permet d'être achalandé au mieux. 
    Nous ignorons pour l'heure les autres points de vente à la Vallée pour la même époque.