18. Ski-club des Charbonnières.
L'un des fameux cartons-peints de Gilbert Lugrin dit Copain.
    Voilà un club qui peut se targuer d'avoir de bien belles archives. De celles-ci a été tirée une brochure de quelque 400 pages relatant par le menu toute l'activité de cette société pendant plus d'un demi-siècle, puisqu'éditée en 2005, à l'occasion des soixante ans de la société. Voilà qui ne nous rajeunit pas, puisque nous eûmes l'occasion d'y être O.J. dans les années cinquante.
    Le ski-club des Charbonnières eut quelques spécialités. D'abord son ski-jöring, organisé au milieu des années cinquante, abandonné, puis repris au milieu des années septante. Ce genre de compétition, difficile à organiser, est désormais obsolète.
    Une autre compétition proposée avec succès par ce club, le slalom nocturne, dit "Le nocturne", organisé chaque année en dessus de la gare Pont-Brassus, lieu dit à la Combe. Alors la piste était éclairée, et ce concours mené sur deux ou trois pentes successives entrelardées de faux-plats, était redoutable, au point que seuls les meilleurs skieurs de la région pouvaient se permettre année après année de figurer aux premières places. Pour les autres, c'était ce que l'on appelle casser des piquets!
    Bref, voilà de quoi alimenter vos souvenirs quand vous avez participé d'une manière ou d'une autre à ces grandes manifestations.