18. Quand Alexandre Vinet prêchait au Brassus (1839).
Le Brassus tel qu'avait pu le découvrir Alexandre Vinet. Gravure de Wegelin, vers 1840.
    Alexandre Vinet (1897-1847), théologien, l'un des pères de l'Eglise libre, eut l'occasion de donner un prêche à l'église du Brassus encore comme neuve, puisqu'elle avait été construite en 1837 et que notre homme était monté à la Vallée en 1839. Nous ignorons le souvenir que notre prédicant put laisser dans ce village dont une partie de la population avait depuis longemps déjà quitté l'église nationale pour former des congrégations  plus modestes. Ce que l'on sait par contre, par son propre témoignage, c'est qu'il fut impressionné par la qualité du chant d'église. Il avait donc pu comprendre en quelques instants, la passion qui animait ces gens de la montagne pour la musique chorale qu'ils cultivaient activement, d'une part au temple, lors des "sermons"  d'autre part en différentes sociétés.  
    Vinet avait passé quelques jours auparavant à Gryon, où il avait pu constater, nous étions en août, qu'une partie de la population demeurait dans la montagne, c'est-à-dire précisément à Taveyannaz, sorte de village secondaire où les bergers se tenaient toute la belle saison. Plus tard il avait gagné Coppet où il entretenait des relations d'amitié avec les descendants de feu la baronne de Staël. Il faut dire que Vinet, en plus de ses qualités de théologien, était un fort connaisseur de la littérature française qu'il eut l'occasion de professer  à plein temps ou  en parallèle avec son métier de pasteur.