18. Les écoles de l'Abbaye.
Le village de l'Abbaye à la fin du XIXe siècle. Photo de Auguste Reymond. On y découvrira le quartier du haut où se tenait l'ancienne école, ainsi que la nouvelle, à droite.
    Il existe une sorte d'encyclopédie sur le village de l'Abbaye en douze volumes. Celle-ci n'a jamais fait grand bruit. Pour preuve, son auteur n'en a jamais entendu parler par qui que ce soit. Autre preuve que l'historien recherche, analyse, pense, compulse, établit, et pour finir édite, dans une tranquillité qui n'est pas loin d'être un océan d'indifférence ! 
    Dans cette histoire documentaire du village de l'Abbaye, tome II, histoire générale, volume premier, Editions Le Pèlerin, 2002, les écoles de cette agglomération sont traitées des pages 6 à 49, celles-là même que nous reproduisons  aujourd'hui. 
    On y découvrira que le terrain pour la construction de la première école fut acheté en 1729. Les travaux durèrent plusieurs années. Notons qu'à proximité même du nouveau bâtiment se trouvait déjà le four du village. C'est dans ce quartier du haut du village, petit centre utilitaire, que viendra encore s'adjoindre une fromagerie dès le début du XIXe siècle. Le quartier a tant et tant été remanié que nous avouons honnêtement que nous ne savons plus aujourd'hui si les bases de cette ancienne école existent encore. 
    Ce premier bâtiment céda la place à un nouveau collège dans la première moitié du XIXe siècle. Ainsi le terrain pour cette nouvelle construction fut-il vendu par l'Etat de Vaud le 24 mai 1836. Quant à l'ancienne école, après qu'elle ait été louée pendant quelques années, elle fut vendue le 6 juillet 1839. L'acquéreur en fut Louis Samuel Guignard, fils de Jean Henri Guignard de l'Abbaye. 
    Les formes du nouveau collège furent ce qu'elles sont toujours aujourd'hui, mis à part qu'un beffroi fut installé dans le courant de la décennie 1860-1869. C'est à cette occasion que furent aussi mises en place tant l'horloge que la cloche de l'école. Et si le bâtiment était recouvert à l'origine de tavillons, on va passer à l'ardoise déjà en 1867. La chose n'apparaît toutefois pas très évidente sur une photo du village de l'Abbaye prise par le photographe Auguste Reymond dans les années 1880. Comme quoi l'histoire précise d'un lieu n'est jamais facile à faire, et surtout que les erreurs quant à des détails sont toujours possibles. 
    Latrines construites en 1893. On ignore dans quel état devaient être les lieux d'aisance avant cette date. Des transformations mineures intervinrent régulièrement. En 1948 pose d'une horloge électrique tandis que cette même année le régent fut remis à l'ordre parce qu'il ne sonnait plus les cloches. Il préférait très certainement sonner celles de ses élèves ! 
    En 1977, le département de l'instruction publique et des cultes pense qu'il vaut mieux construire du neuf que de restaurer l'ancien collège. Une nouvelle construction scolaire qui ne verra jamais le jour. En 1981 on prend même la décision de vendre le bâtiment. 
    1982. Fin de l'utilisation de l'école de l'Abbaye pour un usage scolaire.  Une page, et une grande page, s'est définitivement tournée. L'Abbaye sera ainsi devenue l'un de ces multiples villages désertés par l'ensemble des élèves, toutes classes confondues.