18. La fête d'Unspunnen de 1981 relatée par le Messager Boiteux de 1983.
Unspunnen en 1981.
    On reprendra l'introduction du texrte de ce Messager Boiteux de 1983: 
    "Qui a entendu, une fois dans sa vie, lors qu'un soir serein sur l'alpe, la huchée du berger appelant ses bêtes, ne l'oubliera plus. C'est l'acte élémentaire par lequel, au-delà du simple cri nécessaire à rameuter le troupeau, des générations de montagnards ont exprimé spontanément leur joie de vivre". 
    Un peu court peut-être. Car si l'on raperche en "huchant", il arrive tout de même que l'on n'ait pas le coeur à la fête. Mais voilà, il faut bien faire revenir le bétail au chalet pour la traite, que l'on soit joyeux ou tout bonnement triste. 
    La fête d'Unspunnen, célèbre les bergers dans ce qu'ils ont de plus noble et de plus immémorial. C'est là même qu'apparaît dans toute son authenticité l'âme du pays.