18. L'abbé P.G. Poinsot, L'ami des cultivateurs, 1806.
Ancienne fabrication de gruyère.
    L’abbé Poinsot, premier imprimeur d’Avenches selon les indications de la Bibliothèque cantonale vaudoise (voir sous Google, Poinsot), y a imprimé deux ouvrages en 1803,  « L’ami des malades » et « L’ami des jardiniers ». Il paraît avoir été fort peu apprécié en notre pays où la chasse aux charlatans pouvait aussi concerner un homme qui se mettait à traiter de maladie sans avoir d’autre formation que l’empirisme et ses expériences personnelles.     L’homme émigre donc à Paris où il poursuit sa carrière d’imprimeur et d’éditeur, avec la sortie, en 1806, de « L’ami des cultivateurs ».     Nous n’avons extrait de cet ouvrage que ce qui concerne la fabrication du beurre  et du fromage. A la lecture de ces quelques pages nous constatons une chose évidente. L’auteur est parfaitement informé, donne des renseignements exacts et souvent très modernes, comme le fait de ne pas pénétrer dans la laiterie avec les mêmes chaussures que l’on sert d’ordinaire, mais d’enfiler des sabots qui restent sur place. Quand l’on sait que plus d’un siècle et demi plus tard des paysans, en notre village en particulier, se permettaient de venir à la laiterie avec leurs bottes d’écurie et qu’ils laissaient une trace de bouse bien évidente sur le carrelage, on peut dire sans se tromper que l’abbé Poinsot était moderne et bien avisé.