18. Jules-Jérémie Rochat troisième du nom (1896-1962), journaliste et écrivain     Jules-Jérémie Rochat, troisième du nom, est né au Charbonnières, le 17 août 1896. Il était fils de Jules-Jérémie, deuxième du nom, agriculteur et député. Il perdit sa mère très jeune et s'attacha beaucoup à son grand-père, instituteur, dont il parlait toujours avec vénération.
    La voie pédagogique semblait tracée pour lui. Il commença l'Ecole Normale de Lausanne à la fin de sa scolarité. Mais rêveur, épris de poésie, il ne s'y sentit pas à l'aise. Surpris par la guerre, attiré de plus en plus par la littérature, il finit par quitter l'établissement pour préparer sa maturité fédérale. Toujours plongé dans la littérature, il devint secrétaire de Gonzague de Reynold. Il fit plusieurs voyages à Paris, sans toutefois que le succès ne fut au rendez-vous.
    Il rentra au pays et devint correcteur dans une grande imprimerie de Berne. En 1931 il entra au Journal du Jura à Bienne dont il devint rédacteur. De situation stable désormais, il fonda une famille. Il devint fervent Biennois et Jurassien convaincu.
    Il poursuivit ses activités littéraires en rédigeant de nombreux ouvrages littéraires ou bibliographiques.
    Il décéda le premier de l'an 1962, tandis qu'il était allé faire une visite à sa soeur et à son beau-frère qui habitaient la maison paternelle aux Charbonnières. Il rendit le dernier soupir dans la chambre même où il avait vu le jour.