189. On n'ira pas habiter à Epalinges!
Des fenêtres comme des yeux qui ne vous regardent pas!
    Par une froide journée de janvier, quel trou! Quel bout du monde! Quelle désespérance que d'arriver là, sur cette grande place balayée par la circulation, lieu d'arrêt des bus venus de la capitale sous-jacente, terminus du M2 d'où pourront débarquer des fantômes d'humains auxquels nous nous mêlerons volontiers. Pourquoi ? Pour se tenir la main, pour se demander si tout cela est vrai, si l'avenir nous réserve mieux encore.