1899. Inauguration du chemin de fer Pont-Brassus.
Et que belle soit la fête !
    L'arrivée du chemin de fer à la Vallée en 1886 avait été un événement considérable, dignement fêté lors de manifestations grandioses. Il ne restait plus cependant qu'à joindre le Pont au reste de la Vallée. 
    Choix cornélien, de quel côté de celle-ci fallait-il passer ? Admettant que le lac a deux rives, et qu'il n'était pas envisageable de construire une voie sur chacune d'elle, il est était de toute logique que le train passerait d'un côté ou d'un autre, donc qu'il y aurait forcément des déçus. Seule solution, se mettre derrière d'une table, et, au vu des différents rapports, parler posément et choisir, d'une part le tracé le plus court, et d'autre part celui qui serait construit sur les bases les plus solides. On ne procéda pas de la sorte. Les communes du Lieu et du Chenit, acquises à la rive occidentale, la commune de l'Abbaye remua ciel et terre pour infléchir la tendance et faire passer le train de son côté, du bon côté ! Elle ne gagna pas, ainsi qu'on le sait. La désillusion fut grande. 
    Pont-Brassus. Il fallut faire contre mauvaise fortune bon coeur et décider toute la Vallée, à la fin des  travaux, à fêter la ligne. Nouvelle inauguration grandiose dont seules pourtant témoignent les archives, puisqu'aucun de ceux-là qui y ont participé ne saurait être encore en vie quelque 114 ans après l'événement. Des archives très riches à ce sujet. Autant les archives publiques, dont les vieux papiers témoignent des discussions interminables quant à cet objet, que les journaux et les publications diverses, permettent de retrouver dans les moindres détails, non seulement  la construction de la ligne, mais aussi de toute la marche de la nouvelle compagnie de chemin de fer PBr. pendant plus d'un siècle. 
    Toute cette matière ne figurera naturellement pas ici. Nous ne donnerons que quelques écrits et rapports, laissant le reste, masse proprement indigeste, à l'attention des historiens qui se pencheront de manière plus attentive sur cette question "ferrugineuse".
    La plaquette du 75e anniversaire est le document peut-être le plus intéressant. Elle fut éditée en 1976, par la maison Dupuis au Sentier. La trame des photos a malheureusement rendu celles-ci inutilisables une fois scannées. On se consolera en pensant que des photos de ce type, même dans le cadre de notre site, sont nombreuses. Et que donc ce genre de document, abondant, pourra se retrouver sans grandes difficultés.