1890. Le cyclone du 19 août 1890
Du côté du Campe, une maison décapitée et la forêt mise à bas.
    Tornade impressionnante qui ravagea une large bande du territoire du Chenit. Venu de la région de Morez-St-Claude, il sévit bientôt à la Vallée où il endommagea des bâtiments au Crêt-des-LeCoultre, au Crêt-Meylan et au Campe surtout, avant de poursuivre sa route du côté du Mont-Tendre où toute une tranchée fut tracée dans les belles forêts de l'Abbaye
   On découvrira tous les détails concernant cet événements dans les dossiers joints.
    Nos prédécesseurs pouvaient croire que pareil événement n'avait encore jamais eu lieu à la Vallée. C'était ignorer le passé, et notamment un événement de ce type qui avait eu lieu vers 1624. Le Juge Nicole raconte:
    "C'est dans ce temps-là qu'il arriva dans la Vallée un ouragan dont la tradition nous a conversé le souvenir. elle place cet événement environ l'année 1624. Cet ouragan commença au bois d'amont, en Bourgogne, du côté oriental de la rivière d'Orbe; il renversa tous les bois qui se trouvèrent à sa rencontre, jusqu'au-dessus de l'Abbaie, en sorte qu'il forma un chemin, par lequel, en marchant par-dessus ces bois renversés, on aurait pu aller, de l'un de ces deux endroits à l'autre, sans toucher la terre".
    On sait naturellement d'autres tornades ravagèrent la Vallée de Joux, avec récemment la plus conséquente, le cyclone du 26 août 1971. Cet événement sera développé en lieu et place.
    Retrouvons pour l'heure la tornade du 19 août 1890 qui allait si fort marqué la mémoire collective que l'on s'en souvient encore.