188. Deux convenants, de 1734 et 1738, concernant la rente de vaches prises en amodiation.
Là-haut sur nos alpages...
    Les documents concernant notre économie laitière au XVIIIe siècle, et particulièrement de provenance privée, sont rares. D'où l'intérêt des quelques pièces que l'on put rencontrer ici ou là, en particulier dans des fonds aujourd'hui possédés par des archives publiques. 
    Les deux convenants ci-joint éclairent un tant soit peu notre lanterne en ce qui concerne les rentes des vaches placées en estivages dans l'une ou l'autre de nos montagnes.