1883. Les inondations du début 1883
Couverture de la brochure consacrée aux inondatons de 1883
    Au début de 1883, les eaux de nos lacs arrivent à un niveau qu'elles n'avaient pas atteint depuis 1817. On peut lire dans une chronique (Glanures historiques concernant les usines de Bonport, par A. R.-P., FAVJ du 28.12.1949 au 11.1.1950):
    "Le 23 décembre de la dite année (1882), il tomba plus d'un mètre de neige et les jours suivants il plut à torrent. Le 1er janvier 1883 le niveau des lacs était monté à 1011, les scieries et moulins de Bonport dont la construction tout en bois furent soulevées et flottèrent dans l'entonnoir, pour s'y écraser au retrait des eaux; ce fut la fin de ces usines qui avaient rendu de précieux services dans la contrée et même au dehors de la Vallée, surtout dans les temps de sécheresse. La maison d'habitation fut détruite par un incendie quelques années plus tard.
    Cette hausse des lacs fut une des plus considérables dont on se souvient; la route du Pont aux Charbonnières était recouverte par environ 80 cm. d'eau, le service postal qui se faisait avec des chevaux dût être suspendu et se faire en bateau pendant un certain temps. Dans le village du Pont, la route était sous l'eau en plusieurs endroits et il dût être établi des passerelles provisoires, la cave de l'Hôtel de la Truite avait environ un mètre d'eau".