1881, du 17 mars, incendie à vers Chez-le-Maître.
La rue principale de vers Chez-le-Maître au début du XXe siècle
    Jeudi dernier, peu d'instants avant midi, le feu se communiquait au toit de la maison Nicole-Amaron, aux environs immédiats de la cheminée d'une boulangerie à laquelle aboutissaient divers tuyaux de fourneaux alors en activité. Dès le début, les progrès de l'incendie furent si rapides que les nombreux locataires, impuissants à le réprimer, durent se hâter de mettre une partie de leur mobilier hors de l'atteinte des flammes qui ne tardèrent pas à envahir la toiture ainsi que les combles et la partie supérieure du bâtiment.
    La cloche d'alarme des localités voisines ayant immédiatement signalé le sinistre, les secours arrivèrent très rapidement; au premier abord on crut que le hameau, composé de 14 bâtiments recouverts en bois, deviendrait tout entier la proie de l'élément destructeur, car les débris enflammés, emportés par le tourbillon de l'incendie et chassés au loin par une assez forte bise, s'abattaient comme la grêle sur les toits secs des maisons voisines et y mirent le feu en 5 ou 6 endroits simultanément.