187. La vieille ville de Genève en janvier 2016
Une vieille ville bien sympathique...
    Il faudrait habiter la vieille ville de Genève une bonne année pour en comprendre véritablement l'ambiance, et surtout afin de pouvoir se considérer d'ici. Et qu'en conséquence on connaîtrait chacune de ces petites rues, chacune de ces maisons, chacun de ces magasins et de ces estaminets. 
    Cela ne sera pas, et notre promenade ne sera que d'une heure! Juste le temps de longer quelques rues, de se faire quelques réflexions. Juste aussi la possibilité d'aller contempler le Monument de la Réformation, vaste mur contre lequel figurent les portraits sculptés des principaux réformateurs. Des hommes de glace! Qui vous font froid dans le dos! Lesquels vous quitter sans regret. Quand la religion avait cet aspect-là... 
    Une vieille ville très attachante, où l'on aurait aimé à rentrer à la librairie Jullien, célèbre depuis probablement plus d'un siècle. Où l'on aurait voulu passer d'un estaminet à un autre, afin de savoir où se déguste le meilleur café. Où il aurait été nécessaire de prendre son temps, de se laisser vivre, de ne penser qu'à l'heure présente et à s'interroger sur toutes ces vies que l'on croise. Elles paraissent parfois étranges. Tout comme la nôtre nous apparaît plutôt comme extrêmement fragile et fugitive. 
    Et dire qu'un jour il faudra laisser tout cela...