1879. Installation de glacières artificielles à proximité du village du Pont, au bord du lac Brenet.
Une manière bien personnelle pour le dernier des moines de l'abbaye du Lac de Joux de transporter de la glace. Dessin Pierre-Abraham Rochat.
    Les glacières de la Vallée de Joux, plus précisément du Pont, établies au bord du lac Brenet, voilà un sujet qui passionne les foules!
    Si les archives de la société, dont le siège social était à Genève à l'époque de sa création en 1879, ont disparu, il demeure par contre ici ou là quelques beaux documents. Les photos en particulier sont nombreuses, qui permettent de retrouver les différentes époques de cette vaste entreprise.
    Vastes est le mot pour désigner l'importance de bâtiments, soit entrepôts, énormes. La mise en place de ce complexe sur les rives du Brenet, demanda des travaux de terrassement considérables, tout autant pour la construction des bâtiments.
    La première saison fut 1880. On remplit les entrepôts. Et sitôt le printemps arrivé, on commença les livraisons.
    Celles-ci, en l'absence à l'époque de chemin de fer, se firent par le train. Deux ans à partir de Vallorbe, puis désormais  à partir de la gare de Croy. Joindre celle-ci depuis le Pont en franchissant le col de Pétra-Félix avec des attelages d'un poids énormes, on n'avait à l'époque que les roues à cercles, était un pari presque insensé. Et pourtant celui-ci, grâce à la ténacité de charretiers durs à l'ouvrage, commandés par le célébre Dassetto, fut tenu. Ainsi, pendant six ans, toute la glace expédiée du Pont fut livrée à la gare de Croy dont elle constituait le fret essentiel.
    Vu l'état des routes créé par des attelages surchargés qui "pissent l'eau", il devint nécessaire de trouver une autre solution en fait de transport. Ce serait le chemin de fer. Celui-ci discuté déjà en 1882, pour être inauguré, ligne Le Pont-Vallorbe, en 1886. Hélas, les glacières, trop de sommes investies de gauche et de droite pour parer à toutes les difficultés de livraisons et autres, firent faillitte une première fois. Ce qui ne les empêchera pas de continuer et de poursuivre leurs activités jusqu'en 1942.
    L'histoire des glacières est en chantier permanent par nos soins. On n'est vraiment pas certain qu'elle sera achevée un jour. D'où l'intérêt que vous prendrez très certainement à la lecture de cette modeste introduction.