1858. L'incendie du Lieu de 1858
La partie sinistrée est au-delà des premières maisons vue du Saugy qui ont fort heureusement été épargnées par le sinistre qui s'en est surtout prit au haut du village.
   Le 18 juillet 1858 le village du Lieu était ravagé pour près de la moitié de ses maisons par un incendie qui demeure à l'heure actuelle le plus grand que la Vallée ait connu. 34 maisons furent détruites, 45 ménages se retrouvèrent à la rue, avec un total de 169 personnes sinistrées.
    Cet incendie eut un retentissement énorme dans le canton. Des dons affluèrent de partout qui permirent en partie aux sinistrés de repartir d'un bon pied.
    Le village fut naturellement reconstruit, et l'on profita même lors de la reconstruction de mieux aligner les maisons afin de donner une orientation plus droite et plus précise à la route de transit.
    Le sinistre incita le photographe Auguste Reymond à venir prendre quelques clichés sur place. Nous en connaissons trois, qui furent peut-être les seuls qui existent. Ces trois uniques photos forment pourtant à elles seules un témoignage irremplaçable. C'est là assurément le premier reportage photographique propre à la Vallée de Joux. Ces clichés d'autre part, sont parmi les plus ancien que l'on connaisse sur la région. Ils ont donc une valeur documentaire exceptionnelle, et cela à plus d'un titre.
    Le village du Lieu passera encore plusieurs fois par les flammes, mais dans des proportions beaucoup moins importantes. Si l'on rajoute tous ces incendies, l'on comprendra pourquoi le village, le plus vieux de la Vallée, ne posséde quasiment pas de très vieilles maisons, tout au moins pas de bâtisses de style traditionnel avec néveau. L'un des plus anciens bâtiment pourrait bien être le four, propriété de Dubois-Dépraz, avec son style à l'ancienne, plan plus ou moins carré, toit pyramidal à la façon de certains anciens chalets. Ce four fut construit par le village du Lieu en 1750.
    Diverses photos montrent le village du Lieu reconstruit. On le découvre à l'évidence, de par l'alignement et la fraîcheur des maisons, il a fait peau neuve !
    Remarquons aussi que cet incendie aurait pu détruire à nouveau la totalité des archives de la commune. Il n'en fut rien. Si bien que l'histoire de cette communauté peut-être être faite avec tous les détails nécessaire en remontant de plus de trois siècles.