1847. Le Sondrebond !
Gravure d'un épisode particulièrement marquant de la grande guerre du Sonderbund.
    Autrement dit  le Sunderbund, guerre civile dans sa plus parfaite expression, qui ensanglanta  la Suisse pour la dernière fois, si l'on ne compte pas les différentes représailles de l'armée contre les ouvriers au XXe siècle. 
    Des Combiers y participèrent. Certains laissèrent un témoignage très détaillé de cet épisode historique. D'autres, parmi lesquels notre Constant Capt, durent se contenter d'envoyer quelques lettres à la maison pour témoigner de ce qui se passait dans nos campagnes en guerre. 
    On l'apprend par cette missive fort émouvante, les troupes se nourrissaient surtout à partir des produits volés dans les fermes. Veaux, vaches, cochons, couvées, tout y passait, et même le boire que l'on allait chercher dans les caves, les propriétaires, au vu d'une troupe si nombreuse arrivée à proximité des maisons, ayant probablement quitté les lieux. Attitude vraiment désolante, que réprouve notre bon Combier, et même s'il se taillera bientôt et avec appétit une large virgule dans l'un de ces fameux fromages que la troupe a volé. 
    On reviendra ultérieurement sur cet épisode douloureux, et quelque part honteux.