1842. Deux incendies pour un même village, le Pont en flammes le 6 octobre et à nouveau le 19 novembre.
Le quartier de la Truite sinistré dans la nuit du 6 au 7 octobre 1842. Devicque 1852.
    Le plus important de ces deux sinistres est le premier. Alors, dans la nuit du 6 au 7 octobre 18942,  cinq bâtiments passent par les flammes, qui laissent momentanément 27 personnes à la rue. Nous nous trouvons dans le quartier de la Truite. Ce restaurant, qui pouvait alors encore porter le nom de Hôtel des deux poissons, est aussi atteint par le sinistre. 
    Il est possible que les maisons aient été reconstruites sur les mêmes bases. Dans ce cas ce nouveau drame ne modifia pas sensiblement la structure  originelle du village. 
    Nous avons la chance de posséder les inventaires des objets perdus lors de ce sinistre. On reconstitue naturellement ses biens de mémoire, puisque ceux-ci ont tous ou presque été détruits par le feu. Et les mémoires sont bonnes, qui vous permettent  de retrouver aujourd'hui encore pratiquement jusqu'à la moindre cuillère à café ! 
    Listes bien précieuses pour qui tente de reconstituer la manière précise dont vivaient nos aïeux.