1838. Création de la Feuille d'Avis de la Vallée par Dumas, régent au Brassus, texte de Louis Audemars-Valette.
Prospectus 1838.
    Cette bonne vieille Feuille d'Avis de la Vallée a déjà une rude longue histoire. On découvrira ici dans quelles conditions elle fut créée au Brassus par le régent Dumas, puis bientôt reprise par des Le Coultre, et enfin arriver dans les mains de la famille Dupuis par son premier ressortissant à la Vallée, François Dupuis de Gressy.
    Quatre générations de Dupuis se succèderont dès lors à la tête de journal, le dernier en date, Roland Dupuis.
    L'entreprise sera ensuite rachetée par M. Philippe Baudat qui la déplacera au Brassus avant que de la fixer à l'Orient où elle se trouve actuellement.
    La Feuille d'Avis de la Vallée de Joux est une mine incomparable de renseignements de tous ordres dont l'historien fait son miel. Seul bémol, il n'existe aucune collection complète de tous les nos de la FAVJ. Seules certaines années semblent avoir pu être conservées, et ces collections malheureusement en mains de privés, donc pas disponibles. C'et là bien entendu un handicap majeur pour la recherche.
    On découvrira d'autres renseignement sur ce journal en consultant la destinée des quatre Dupuis successifs dans nos Grandes figures combières d'autrefois. On pourra de même prendre connaissance - ACChenit et chez l'auteur - d'une étude absolument remarquable sur ce journal par Philippe Reymond.
    Il y aura aussi à consulter le numéro du centenaire en 1940, comme aussi le numéro spécial du 150e anniversaire paru le 13 décembre 1990, une pièce essentielle pour qui s'intéresse au passé de notre Vallée.
    Une brochure des Editions le Pèlerin traite aussi de la FAVJ: Dumas, L'année 1838 de la Fauille d'Avis de la Vallée de Joux, Etudes et documents no 53, 2000.
    Reste maintenant à dépouiller ce journal, tout au moins à faire l'inventaire des articles. Travail pour le moins gigantesque et qui est loin d'être achevé, avec une tentative de plusieuirs auteurs sans qu'aucun ne soit encore arrivé à bout.
    Si vous voulez vous attelez à cet ouvrage, en plus de mettre la main sur la plupart des numéros, vous aurez à effectuer un dépouillement qui vous prendra plusieurs semaines. Ce qui revient à dire que cet inventaire est loin d'être disponible pour tout un chacun.