1813. Le pasteur et botaniste Jean Gaudin passe à la Vallée de Joux.
Bonport tel qu'avait pu le voir Jean Gaudin en 1813.
    Le voyage complet de Jean Gaudin, pasteur et botaniste, de Nyon à Neuchâtel et retour, portant sur un total de dix jours, fait en juillet et août 1813, dont le voyageur a tiré un récit captivant, a donné lieu à la publication d'un ouvrage de qualité ainsi que de la mise sur pied d'une belle expopsition au musée de botanique de Lausanne. Le tout sous la direction de M. Jean-Louis Moret. 
    Ce récit de voyage, qui n'aura pas trouvé sa place dans la série Voyage à la Vallée de Joux pour de simples raisons de droit d'auteur, édité sous forme d'un ouvrage format A4 d'excellente facture, 152 pages, nombreuses illustrations, est passionnant. Pour la simple raison que Gaudin, d'une rare culture, est un excellent styliste et que ses propos et considérations, le tout toujours bien posé, se lisent avec un rare plaisir. 
    Il n'y a pas que la Vallée de Joux en ce voyage de dix jours. Notre voyageur et ses compagnons en fait n'y dorment  qu'une nuit, au Sentier, dans l'une des deux auberges de l'époque, le Lion d'Or ou l'Hôtel de Ville. Mais cette traversée somme toute rapide de notre région n'empêche pas l'auteur de faire des réflexions très pertinentes sur ce qu'il peut voir. Et naturellement l'on s'arrête un peu plus longtemps à Bonport dont les installations industrielles et le devenir des eaux du lac Brenet fascinent. 
    Un voyage classique, en quelque sorte. Mais qu'il est bon de connaître. Ce que vous ferez très cerainement. Alors, bonne promenade en compagnie d'un sage homme et de quelques compagnons d'équipée.