17. Les mouvements darbystes et dissidents   à la Vallée de Joux et ailleurs.
David-François Rochat des Charbonnières, dit Pitôme, darbyste de bonne souche.
    On sait que la Vallée de Joux fut la première région en Suisse a accueillir un mouvement darbyste. 
    Loin de nous l'idée d'établir l'histoire de cette mouvance religieuse. Mais il se trouve qu'ici ou là apparaissent des textes consacrés à cette église si particulière, et au cours des âges, par les autres praticants, si moquée, en quelque sorte. Ceux-là n'en avaient cure qui poursuivaient leurs activités religieuses sans s'occuper du qu'en dira-t-on. 
    Notons tout de même que certaines familles, au XIXe siècle, lasses de l'intôlérance de leurs concitoyens, préférèrent passer la "grande gouille" et aller s'établir outre Atlantique. Ce furent en particulier le cas pour nombre de tribus du côté des Bioux. On les retrouve aujourd'hui encore en Amérique qui n'ont très certainement pas quitté la religion de leurs pères. 
    Toute cette mouvance serait donc aussi a être rattachée à une certaine forme d'émigration en ces temps où il n'était jamais bienvenu de ne pas penser tout à fait comme les autres. Mais au fait, la situation a-t-elle vraiment changé ? L'homme, au fond de lui, ne reste-t-il pas toujours intôlérant, sûr de ses idées, persuadé de ses raisons, fermé à ce qu'il considère même comme dangereux pour le repos de son âme ? A méditer. 
    Pour l'heure, voici le darbysme dans ses oeuvres.