17. Le temps des fêtes champêtres.
Kermesse au Mollendruz, à proximité de l'Auberge.
    Autrefois elles se donnaient peut-être exclusivement sur le Mont-Tendre, à la mi-été ou à la mi-août, avec pour principaux protagonistes, les bergers des chalets de la région. Vinrent tôt s'y joindre de nombreux habitants de la Vallée ou du Pied-du-Jura. 
    Ces fêtes tombées en désuétudes, par ailleurs mal vues par les bien-pensants et autres membres de consistoires, furent bientôt remplacées par des manifestations du même style, simplement peut-être un peu plus tranquilles, et moins dévolues aux différents concours qui animaient ces premières réjouissances. Ainsi des kermesses furent-elles organisées au Mollendruz, au Marchairuz, ailleurs encore. 
    La mode était lancée, désormais chaque été, verrait de nombreuses manifestations de ce type, et même à proximité immédiate des villages, comme ici, au Sentier, sur la Côte, non loin du Lion d'Or. C'est qu'alors, on se contentait de peu, et qu'on ne se croyait pas "foutu" si l'on n'avait pas fait dix fois le tour de la planète !