17. Henry Bordeaux nous parle de la fête des vignerons de 1927
Le couronnement des vignerons
    Henri Bordeaux, écrivain, est né le 25 janvier 1870 à Thonon-les-Bains. Il est décédé le 29 mars 1963 à Paris. Il fut élu à l'Académie française en 1919.
    Auteur de près de 200 ouvrages, il se voit oublié aujourd'hui. Ses idées nationalistes, son attachement à la France traditionnelle et immortelle!, ses amitiés pour le maréchal Pétain, ne sont probablement pas étrangers à cette défection des lecteurs, alors même qu'il fut l'un des auteurs français les plus lus en son temps.
   Tout passe, tout lasse, qui ne sera pas oublié un jour, très tôt... Est-ce important ?
    Henri Bordeaux, voisin, s'intéressa vivement à la Fête des vignerons. Il vit au moins celle de 1905 et celle de 1927. Pour cette dernière il livra pour l'Illustration un très beau texte que nous vous proposons ci-après. Ecoutons-le:
    "Sur le bateau qui, des rives de Savoie, me conduit aux rivages de la Suisse à Vevey, où je vais assister à cette curieuse Fête des vignerons, qui ne se célèbre que tous les vingt ou vingt-cinq ans, je ne puis écarter le sentiment qui m'est peut-être le plus étranger et qui est l'envie. J'envie pour mon pays cette célébration grandiose et pittoresque ensemble d'une fête populaire reliée à la fois aux coutumes locales et au ryhtme éternel des saisons. La centralisation, nécessaire autrefois pour réaliser l'unité française, a tout de même fini par atteindre chez nous ces manifestations où chantait l'âge d'un petit pays".