17. Carona, un village dans la montagne
Dans des passages sous les vieilles maisons du village, des portes d'une ancienneté remarquable.
   Ces maisons du village, y en a des presque neuves, nécessitées par l’accroissement de la population, et y en a aussi de parfaitement vieille, avec des balcons de bois. Des balcons de bois pour la simple raison que souvent les maisons sont étroites et qu’il n’y a pas la place à l’intérieur pour y installer des escaliers. Alors on les fait dehors, en bois. Des balcons parfois complexes qui vous permettent cependant d’habiter toutes les pièces où quelles se trouvent. Tout ça à réparer quand même de temps en temps, de peur de passer au travers d’une planche.    
    Il y a des champs jusqu’au fond du vallon. Plus beaucoup d’arbres à proximité du village, il faut dire. Vous comprenez, avec tellement de monde dans les maisons, il en faut, du bois, pour se chauffer d’abord, puis et surtout pour faire la cuisine. La grande cheminée, elle en demande, du combustible. Ainsi, si vous le regarder bien, le village, il y aura toujours des cheminées qui fument. Et l’on y voit toujours du monde. C’est simple, les petits chemins qui passent entre les maisons, les pierres qui les composent, elles sont toutes usées en surface. Comme polies, presque comme des bijoux.
  
    
Il y avait même de très vieilles maisons au cœur du village, qui donnaient sur la rue principale qui néanmoins changeait peu à peu, avec l’avènement d’une certaine forme de tourisme. Car on était ici sur un lieu de passage, et de plus en plus on avait affaire avec ces gens qui vont à la montagne.