17. Albin Rochat-Michel, homme presque universel! - fin XIXe - début XXe -
Albin Rochat-Michel (1864-1942), fils de Charles-Louis Rochat et de Eugènie Marguerite née Rochat, marchand d'escargots coureurs aux Charbonnières. Et de vacherins, bien entendu.
    Universel, c'est beaucoup dire. Surtout un "emmerdeur" de première avec ceux avec qui il croise périodiquement le fer, et ils sont nombreux.
    Il n'est, pour découvrir l'homme, que d'ouvrir la Feuille d'Avis de la Vallée dès après la première guerre. Ses histoires de pêche et de poissons, matière qui donna lieu à des publications placées sous le titre de Tracasseries de pêche à la Vallée de Joux, et de Nouvelles tracasseries, preuve que l'homme, quand il tenait un morceau, n'était jamais décidé à le lâcher, ont passionné les foules.
    Albin Rochat-Michel fut le premier à lancer à la Vallée un commerce d'escargot. Il faisait aussi dans la petite industrie, pierres fines. Une autre de ses passions demeure le vacherin qu'il commercialisa avec succès.
    L'homme était retors certes, mais surtout plein d'idée. Le marketing, lui, il connaissait. Il le prouve en faisant parvenir certains échantillonnages de ses pâtes molles à différentes cours princières d'Europe. Il ne reçoit que deux réponses. L'une de l'Empereur Guillaume 1er d'Allemange qui joint 100.- à sa lettre de remerciements, et celle de S.M. Humbert 1er, roi d'Italie. Il se déclare donc en conséquence fournisseur officiel  de ce dernier!
    Et ses ventes de l'époque sont telles, dit-il, qu'il craint pour l'avenir de ne pouvoir suffire à toutes les demandes! 
    Albin Rochat-Michel rachètera les vacherins de la laiterie du Séchey en 1888-1890. Il se procure aussi des tommes de chèvre dans ce même établissement. Belle confirmation que l'histoire nous révèlera  toujours des surprises.