178. Quand Lausanne revêt ses habits de lumière - première partie, une cathédrale en toile de fond.
Décembre, un patchwork de circonstance.
    Plutôt en la Cité. Mais celle-ci ayant été délaissée au profit des rues de la ville moyenne, il faut désormais aller la chercher sur sa colline, loin des foules, loin des bruits et des lumières de décembre. 
    Des visiteurs venus en car ne l'ont pas oubliée. Comme nous non plus, qui tenons à lui rendre un dernier hommage en cette année 2014 qui va gentiment sur sa fin. On y pénètre donc, et c'est aussitôt cet éternel ravissement. Que c'est beau! Que c'est grandiose! Et surtout quel qualité de travail ont su accomplir les architectes et grands maîtres, tailleurs de pierre, pour que l'on puisse bientôt élever cet édifice qui devait témoigner d'un culte pendant des siècles. 
    Souhaitons de perdurer longtemps encore.