1786. Ami Mallet effectue un voyage à pied à la Vallée de Joux.
Route du Marchairuz au XIXe siècle. Auteur inconnu.
    Ami Mallet, auteur genevois, vint nous rendre visite 7 ans après de Saussure et Goethe. Il était né en 1759. Il décéda en 1790. Il avait entrepris des études de notaire, mais ses goûts le portaient plutôt vers la littérature. Il affectionnait aussi les voyages à pied. Ainsi en peu d'années il avait parcouru un bon nombre de cantons Suisse ainsi que diverses  régions de la Savoie. Sa famille attribua un décès si précoce et si subit à une marche forcée qui se serait mal terminée.  
    Le récit de son voyage parut pour la première fois sous forme imprimée dans le Journal de Genève en avril 1888. Ce beau texte fut ensuite repris en 1975 par les Editions le Pèlerin dont il constitue l'une des premières brochures. 
    Ami Mallet aura donc eu le temps de parcourir la Vallée quatre ans avant son décès. C'est un observateur attentif et méthodique. Ce qu'il voit, il le note. D'où l'intérêt de son récit qui nous permet de découvrir notre région à la fin de l'ancien régime, et cela dans ce qu'elle a de plus vrai. Ainsi note-t-il le teint superbe de nos compagnes! Et bien entendu, à l'instar de ses prédécesseurs, il découvrira que ces Combiers d'alors excellaient en chant d'église. Il eut même l'occasion d'assister à un culte où le son des quatre trompettes qui accompagnaient les voix des fidèles sut l'impressionner. 
    Bref, en tout points, avec ce beau récit, un nouveau classique à découvrir et surtout à déguster.