1780. Une double fonte de cloches au Lieu en 1780, par le professeur Auguste Piguet.
Les cloches du Lieu fondues en 1780 ont disparu, restent celles des Charbonnières et du Séchey. Ici fragment de celle du séchey.
    En 1779, la cloche de la grande église du Lieu, celle-ci située encore à l'époque proche de la Combe, lieu dit à  la Rochettaz, se rompit. Il fallut la refaire. On profita pour lui donner une compagne. Il y eut donc double fonte un an plus tard. Le maître fut Pierre Dreffet, de Vevey.        Mais celui-ci procéda non seulement à la fonte des deux cloches de l'église du Lieu, mais aussi à celle de la cloche de la chapelle du Séchey et à celle de de la chapelle des Charbonnières. Ainsi 4 cloches furent coulées aux Esserteys, dont deux existent encore et sonnent régulièrment le midi. 
    Très chères cloches. Témoins privilégiés de notre histoire, mais aussi partie intégrante de notre présent.