174. Le chalet de la Mathoulaz, sur les flancs du Suchet.
La famille Glauser à la Mathoulaz vers 1950.
      Il y a longtemps que ce chalet constitue une buvette d’alpage. Les lieux s’y prêtent admirablement, puisque d’ici la vue porte loin sur le canton et permet d’en découvrir de multiples régions.  
    Nos souvenirs nous ramènent à cette montagne quand elle était montée par la famille Glauser de Champvent, à la fin des années quarante et au début des années cinquante. Etant membre de cette famille, l’occasion nous fut donnée quelquefois de monter à cet alpage. Nous le fîmes une fois au moins en char, avec tracteur pour nous tirer là-haut et nous amener à bon port après la rude montée et l’infinité des virages et des contours qu’il faut passer avant que d’arriver dans la grande clairière au milieu de laquelle trône le chalet. 
  
Une clairière dont deux caractéristiques retiennent immédiatement : les immenses sapins plantés par ci par là, des chottes en terme local, et les blocs erratiques posés là sur le pâturage, à quelque distance du chalet, comme par une main géante qui se serait amusée à les éparpiller sur ce sol en pente et pour ne jamais les reprendre. Ainsi monter au Suchet et découvrir ces blocs de granit venus des Alpes lointaines  lors de la dernière glaciation, c’est une vraie leçon  de géologie.