16. Un herbier de Jean-Jacques Rousseau, par Paul Jaccard, 1893
On s'est souvent représenté le Rousseau botaniste de cette manière.
    Article publié par le Bulletin de la Société vaudoise des sciences naturelles, XXX, 114, pp. 85-88, année 1894.
    Paul Jaccard, auteur de l'article, a eu l'oocasion à Paris de contempler un herbier réalisé par Rousseau et offert bientôt à Mlle Delessert, fille de Mme Etienne Delessert née Boy de la Tour qui habitait alors à Lyon. La destinataire est la même personne qui reçut de Rousseau les "Lettres élémentaires sur la Botanique".
    Cet herbier, au dire de Paul Jaccard, composé de deux cents plantes environ, est  très soigné, scientifique si ce n'est qu'il y manque le lieu où les plantes ont été cueillies, lacune naturellement regrettable, puisque cette précision est essentielle à tous points de vue dans la réalisation d'une collection de ce type.
    On reconnaît dans les soins apportés à Rousseau dans la confection de cet herbier, qui figure aujourd'hui, tout au moins on l'espère, dans l'une ou l'autre de nos collections publiques, l'homme méticuleux et perfectionniste qu'il était, jamais pressé lorsqu'il s'agissait de produire une oeuvre de quelque ordre que ce soit.