16. Les Charpentiers, des commerçants d'importance aux Charbonnières - fin XIXe siècle -
village des Charbonnières vers 1898. C'est dans la quatrième maison à partir de la gauche qu'habitaient les Charpentiers.
    L'histoire de cette famille, grâce à des documents originaux, peut être facilement retracée depuis le début du XVIIIe siècle. Avec un tel surnom, Charpentier, il est tout à fait normal que pendant de nombreuses générations elle ait travaillé le bois. 
    Sur le tard, et la chose nous est révélée par un livre de comptes d'une valeur inestimable, les Charpentiers optent plutôt pour le commerce, de vacherins en particulier. Ils rachètent ainsi de grandes quantités en France voisine qu'ils commercialisent dans toute la Vallée et dans le canton. 
    Notons qu'il n'y a aucune différence à l'époque entre les vacherins produits à la Vallée de Joux, et ceux fabriqués en France, preuve en est que le marché vaudois accueille sans sourciller les deux productions.
    Les Charpentiers font souvent le tour de la Vallée pour livrer leur marchandise à des particuliers ou pour l'écouler à la foire du Sentier. Plusieurs dans l'entreprise, ils établissent une comptabilité rigoureuse, ce qui nous permet aujourd'hui de les suivre dans tous leurs déplacements. 
    Cette famille, on n'en sait les raisons, tout d'un coup vend tout son patrimoine, vers 1884, pour aller s'établir en d'autres lieux, au Sentier notamment.
    De cette famille est issue de manière directe les boulangers du Lieu, Jean Rochat dit "Le Grain", et son fils Eric Rochat dit "Rocco".
    La famille fêtera les cent ans de son installation au village du Lieu à titre de boulangers l'an prochain, 2013.
    Charpentiers, marchands de vacherins, boulangers, on reste dans le commerce que l'on possède dans le sang depuis de multiples générations.