16. Le marché offre encore des possibilités, ou quand l'on s'approche de la barre du million de kilos (1977)
Les trois "sages", Victor Golay, vice-président de la Centrale, François Bonnard président, et Albert Neuenschwander, gérant.
    Une nouvelle fois ça baigne. On approche lentement et gentiment de la barre tant convoitée du million de kg vendus par saison, barre qui ne sera toutefois atteinte que lors de la saison 1980-1981.
    Petit bémol à cette situation euphorique, les prix:
    "La saison passée, la vente a été marquée par deux phases distinctes; jusqu'en janvier, les ventes ont été très favorables; par contre, des difficultés de commercialisation apparurent en fin de saison. C'est essentiellement dû au temps printanier qui a caractérisé le début de l'année. Le recul des ventes provoqua alors un engorgement de marchandise chez les affineurs, avec, pour conséquence directe, la vente de vacherins à prix réduit. "Cela contribua à accroître l'anarchie des prix, qui n'a d'ailleurs pas cessé de se manifester à tous les niveaux de la commercialisation durant toute la saison, devait déclarer M. Neuenschwander. Nous sommes malheureusement sans moyen de défense efficace contre ces agissements."
    Les prix baissent, mais,  malgré les aléas climatiques, les ventes progressent.