168. En zigzags, ou du côté de la Bassine et autres alpages de la région en 1918 par Samuel Aubert.
La Pessette en septembre 2011.
  De la route du Marchairuz à la route de Saint-Georges, s'étend un mas immense de montagnes, de forêts, de combes, voire de cluses transversales plus ou moins prononcées. Ce vaste territoire, à nous Combiers, nous est à peu près inconnu, si l'on en excepte la partie qui se trouve à bise d'une ligne tirée du Noirmont à la Neuvaz. 
    Pour apprendre à connaître toute la partie restante, le mieux est de prendre comme but d'excursion Saint-Cergues et d'y aller, non pas en ligne droite, au plus court, mais en zig-zag, suivant un itinéraire élastique, que l'on modifie à volonté en cours de route, au gré de ses caprices ou des circonstances. Cet itinéraire en ligne brisée, il ya longtemps que je me propose de le réaliser. Tout dernièrement, par deux splendides mais chaudes journées de la mi-août, il m'a été donné de l'accomplir à mon parfait contentement. Et voilà ce que j'ai vu.
                                                                                   Samuel Aubert