15. Notre si beau lac de Joux
L'arrière-automne s'est mis à encercler la paisible étendue du Lac de Joux. (Photo Marcel Rouge). Une suggestion de Crêt-Bérard. Merci: cinq lettres qui rendent heureux.
    On découvrira tout ce qui a trait à "notre" lac de Joux, saison des glaces, dans notre rubrique: "Une si belle glace". Ici nous retrouvons notre lac lors de la belle saison, quand les pêcheurs le sillonnent dans leurs barques à fond plat, ou qu'anciennement les gros bateaux s'y donnaient des rendez-vous successifs: l'Abeille tendait la main au Caprice, le Caprice saluait son successeur Le Matin, et le Matin, de son lointain, quelque part dans un canton suisse-allemand, clignait de l'oeil au Mea Valis (Ma Vallée) au capitaine Margot que d'aucuns auront bien connu. 
    De bien entendu nous ne nous contenterons pas des barques, si gracieuses et si nostaligues ont-elles été. Nous retrouvons le lac dans différentes splendeurs, et surtout sous les plumes bien avisées de différents collaborateurs occasionnels de la FAVJ qui accueillait toute cette prose sans savoir qu'elle constituerait un jour notre fond de commerce !