15. Auguste Piguet, La commune du Chenit de 1646 à 1701, tome II, Le Sentier, Imprimerie R. Dupuis, 1952 - sans texte -.
Et en route pour un deuxième tome sur la commune du Chenit. Nous sommes en 1952.
    Suite directe de l'ouvrage de 1952, avec une somme néanmoins de beaucoup plus importante. Ouvrage de 1952 = 178 pages, celui de 1952 = 496 pages. 
    Le professeur Piguet poursuit ainsi seul son périple historique où il ne craint nulle concurrence, puisqu'à l'époque, sauf erreur, il est le seul à fouiller le passé de la Vallée. 
    Nous voilà à nouveau avec un ouvrage indispensable. 
    Reconnaissons-le, ce type de publication , à l'ancienne, ne peut plus de nos jours que toucher les connaisseurs ou vrais historiens. Car le côté rébarbatif de ces éditions  sans images, sans plans, sans croquis d'aucune sorte, apparaît aujourd'hui à l'évidence. Cela n'en constitue pas moins une base des plus sérieuse à partir de laquelle, un jour peut-être, quelque nouvelle mouture plus aérée pourrait paraître. 
    Et puis, reconnaissons-le, le professeur Piguet fait partie de son temps, où la photographie n'a pas encore acquis l'importance qu'on lui connaît aujourd'hui, et où, surtout les éditeurs du genre Dupuis n'offrent que rarement des photos dans leurs diverses publications. Du texte, rien que du texte, bien serré où néanmoins le chercheur trouvera souvent de quoi satisfaire sa curiosité.