15. Armand Vautier n'a pas oublié Taveyannaz - 1903 -.
Un paysage à n'en pas croire ses yeux.
    Le souvenir d’Olivier reste intimement lié au nom de Taveyannaz, haut village de chalets situé sur une alpe de Gryon, au pied des Rochers du Vent, un peu au-dessus de la Gryonne naissante. Il comprend une soixantaine de chalets disposés de manière à former six rues parallèles ; un grand cirque de rochers encadre ce pâturage, animé pendant l’été par de nombreux troupeaux qui le parcourent en agitant leurs cloches. Le milieu de la saison est marqué par une fête qui réunit aux bergers ceux que d’autres travaux retenaient à Gryon ; les hôtes en séjour dans les vallées voisines se joignent à eux pour célébrer la mi-été. Les caravanes venant des Ormonts par le col de la Croix se rencontrent près des chalets avec celles qui montent de Gryon, des Plans ou de Villars. Une chaire improvisée, garnie de verdure, est dressée sur le gazon ; un culte commence la journée, qui est toujours un dimanche ; après un repas pris en plein air par les uns, dans les chalets par ceux qui y sont invités, on se réunit invariablement sur le même point pour chanter les couplets composés jadis pour la circonstance par J. Olivier.