1521. Le village des Charbonnières s'affranchit de la patorie du Lieu   1480, les Rochat débarquent à l'Abbaye. 1489, ils sont déjà gros propriétaires terriens dans la région des Charbonnières où ils fondent un village à proximité même du moulin de la Sagne, première bâtisse de la localité établie en 1430.
    Les Rochat deviennent ainsi citoyen de la commune du Lieu dont ils dépendent. Ils seraient soumis en principe aux mêmes règles de patorie, et surtout à dépendre de celle-ci, c'est-à-dire à fréquenter les pâturages communs de la collectivité et à rémunérer le berger. Mais il y a loin du Lieu aux Charbonnières. Les habitants de cette nouvelle agglomération estimant être trop éloigné du chef-lieu, revendiquent le droit de pâturer à part leurs troupeaux. Ils obtiennent gain de cause. Un acte scelle leur nouvelle situation, que l'on découvre en annexe.
    C'est là, n'en doutons pas, la première pierre d'une administration de village propre, puisqu'ayant un troupeau particulier, avec un berger à sa charge, le village devait en conséquence établir une comptabilité même sommaire.