14. Nomination d'un régent au milieu du XVIIIe siècle.
Une classe d'autrefois au Lieu.
  Il semblerait que les nominations des régents de la Vallée aient été supervisées par LL.EE. Il fallait donc, à chacune de celles-ci, descendre à Romainmôtier pour désigner le candidat choisi que ces Messieurs acceptaient ou refusaient suivant leurs critères personnels, mais néanmoins les acceptant dans la majeure partie des cas.     
    Des régents qui pourtant ne gagnaient pas grassement leur vie, paie modeste, avantages en nature pour compléter quelque peu un salaire minable, et surtout une sacrée bande de petits crapauds à sa charge. Il fallait vraiment avoir un idéal pédagogique pour occuper ce poste. A moins qu'on ne l'ait rempli uniquement pour les quelques sous que l'on recevait, complétant un salaire insuffisant par d'autres activités. 
     Dans tous les cas les régents trouvaient compensation à leur position souvent considére comme minable en maniant la baguette à tour de bras ! Aussi est-ce pour cela qu'on les appelait roille-gosses !