14. Du côté de Vallorbe, le Crêt des Alouettes.
Ces montagnes qui nous séparent...
    Le Crêt des Alouettes, mont longtemps jugé comme insignifiant, et d'ailleurs très peu connu du grand public. Il n'a acquis sa célébrité que depuis qu'il fut le point de sortie du tunnel des eaux de Joux, et que de ses hauts celles-ci descendaient avec une vitesse et une force formidables  sur l'usine électrique de La Dernier. Cela  par d'énormes tuyaux. 
    L'électricité alors pénétrait dans nos régions. Nous étions en 1903. 
    Et tout cela avait nécessité d'importants travaux qui avaient complètement ravagé le Crêt des Alouettes. Heureusement, depuis, la nature a presque repris tous ses droits, et les tuyaux de descente, par ailleurs très discrets dans leur couleur, se noient presque dans la végétation. Plus graves furent les déboisements contemporains pour le passage des nouvelles lignes électriques. 
    Le Crêt des Alouettes, un très joli nom pour ce qui est en somme aujourd'hui un véritable site industriel. Ou quand les eaux des lacs de Joux servirent enfin à quelque chose après tant de siècles où elles exercèrent une menace constante sur les riverains lors des grandes pluies.