1480. Les Rochat arrivent à l'Abbaye
L'une des innombrables armoiries Rochat.
  En 1480 (1481 nouveau style et si vous y comprenez quelque chose!) Vinet Rochat et ses fils (de sa femme et de ses filles éventuelles on n'en parle naturellement pas!) débarquent à l'Abbaye. Ils n'y viennent pas en réfugiés et sans le sous. Ils sont au contraire attendus par l'abbé qui leur offre un abergement en bonne et due forme.
   Les Rochat auront à construire et à faire fonctionner différentes industries sur le cours de la Lyonne. En échange ils reçoivent du terrain ainsi que de nombreux avantages.
    Ils en profiteront en même temps que la tribu s'agrandira et qui,  plutôt que de rester sagement à l'Abbaye en un endroit quelque part limité, dirigera ses pas du côté des Charbonnières (Grandes Charbonnières), puis bientôt en plus du côté du Pont (Petites Charbonnières). Toute la zone passera ainsi dans l'orbite de cette famille ambitieuse, dont l'activité joint l'agriculture et  l'élevage à l'industrie.
    L'histoire des Rochat est si vaste qu'elle ne saurait être exposée ici. Aussi avons-nous pour projet d'établir une rubrique spéciale "Rochat", où figureront les documents concernant cette famille certes intéressante, mais pour beaucoup peut-être un peu trop envahissante ! C'est qu'elle allait tôt figurer en tête, question nombre et possessions, de toutes les familles de la Vallée de Joux, et même bientôt de celles du Pays de Vaud.
    Belle réussite que voilà. Et quand l'on saura qu'à la base il n'y qu'à qu'un couple, Vinet et son épouse, on ne peut que s'interroger.
   Certains, dans le temps, voyait cette prodigieuse extension consécutive d'un état particulier où les gendres prenaient le nom de leur épouse Rochat. Il n'en fut rien. Aucun document, si mince soit-il, ne prouve un seul fait de ce genre. Il y a simplement ici effet du hasard, famille prolifique, avec peut-être plus de garçons de de filles, et le tour est joué. Et nous voilà aussi partis pour une sacrée aventure, celle-ci s'étant développée sur plus de cinq siècles.