145. Le chalet de Mézery, au milieu de la Combe des Puits
Un grand toit gris... c'est Mézery!
    Chalet de Mézery, construction typique adoptée par la commune du Chenit au XIX pour l'essentiel de ses chalets. Ainsi nul besoin de se casser la tête pour trouver non seulement la forme extérieure, mais aussi le meilleur agencement intérieur. Plan rectangulaire, toit à trois ou quatre pans, et le tour est joué. Mais malgré cette singulière répétition, ces chalets gardent tous des détails qui en font l'originalité. Ils se ressemblent certes, mais justement avec ces variantes infimes qui les distinguent les uns des autres et à découvrir pour qui les fréquente régulièrement. 
    Ils sont l'agrément de nos pâturages. Le refuge, en quelque sorte, puisqu'après une longue promenade dans les bois et clairières, vous aimez à retrouver un point de reconnaissance. Et qu'importe la saison. Ce sera ainsi près d'un chalet, assis sur un tronc, que l'on prendra le thé, que l'on dégustera son sandwich, que l'on parlera avec son voisin. De tout et de rien, mais surtout de promenades dans ces grandes combes, le printemps à la recherche des premières morilles.
    Ce sont-là des bons moments. Il y a certes l'amitié et le partage, mais il y a aussi ce que l'on peut considérer comme d'intenses heures culturelles, où l'on enregistre des connaissances que l'on n'oubliera jamais, en même temps que ces espaces tour à tour resserrés ou grandioses, vous offrent une bonne dose de philosophie. L'homme se croit tout. Il n'est rien sans la nature. Et c'est bien là la raison pour laquelle il doit non seulement la comprendre, mais surtout la respecter.