145. Joseph Locatelli (1886-1861), photographe au Pont.
Joseph Locatelli, premier du nom (1886-1961).
    Joseph Locatelli, premier du nom, est originaire de Berbenno, dans le Val Imagna, Pays de Bergame. Suivant sa famille ayant quitté son lieu d'origine pour gagner Le Pont, c'est en ce village qu'il fera l'essentiel de sa vie. 
    Il deviendra photographe et créera son studio en 1912. Dès lors Joseph Locatelli sera un témoin privilégié de la vie touristique de son village ainsi que de l'existence quotidienne de nos braves indigènes. Il sera l'homme toujours appelé à fixer pour la postérité des situations variées, que ce soit dans un domaine ou dans un autre. Ainsi il photographiera des sociétés dans leur exercice, des écoles, des événements, commémorations, accidents de chemin de fer, construction de chalet. Mais aussi il pratiquera le portrait, les intéressés devant retrouver son studio où l'homme les croquera au-devant d'un décor de son goût. Ce put être par exemple la Dent de Vaulion. 
    Chose amusante, et réconfortante, il s'essaya à l'occasion à la photo érotique. Ainsi avons-nous retrouvé dans sa production une femme aux seins nus! 
    Notre photographe, au cours d'une carrière qui ne s'acheva qu'à la fin de sa vie, en 1959-1960, laisse une production considérable. Il faut reconnaître qu'il ne fut jamais photographe de génie. Néanmoins, ses clichés, de paysages notamment, dont certains très répétitifs, constituent déjà aujourd'hui des documents de grande valeur sur le plan documentaire. De cette manière, pour appréhender le développement du village du Pont  et les modifications dans le domaine de son architecture, la collection Locatelli ne saurait être négligée. Elle apporte des éléments de réponse nombreux à celui qui se penche avec attention sur cette histoire de la première moitié du XXe siècle. 
    L'oeuvre de Joseph Locatelli, photographe, est très certainement, d'une part  à retrouver, d'autre  part, à être mise ou remise en valeur.