143. Joseph et Benjamin Guignard (né respectivement en 1708 et 1710), lapidaires.
Un atelier de lapidaire.
    Il nous est revenu qu'il était tout de même grand temps de rétablir la vérité en ce qui concerne l'apprentissage de ces deux frères dans le Pays de Gex. Lucien Remond a fixé la date de cette formation  de manière précise: 1712. Or à l'époque, selon les registres d'état-civil, Joseph avait quatre ans, et Benjamin 2 ans. Ils ne pouvaient donc pas être partis de la Vallée en vue de l'apprentissage d'un nouveau métier à ce moment-là de leur existence. 
    Si l'on peut comprendre qu'un jeune homme ne peut guère se lancer dans une pareille aventure qu'à l'âge de seize ans, Joseph aurait pu alors entraîner son frère de seulement quatorze ans, ce ne put être au plus vite qu'en 1708 + 16 = 1724, soit douze ans plus tard que la date avancée par Lucien Reymond. Cela change bien des choses, et surtout permet de retrouver une chronologie plus solide des différentes étapes du développement de la profession, cette chronologie établie d'après les rares informations authentiques que l'on détient sur les débuts de l'art de lapidaire, ou lapidairerie, en Pays de Joux. 
    La vie de Joseph et de Benjamin n'est pas retracée ici. Il conviendrait pour se faire d'avoir recours aux registres notariaux qui nous en apprendraient peut-être un peu plus.