143. De Valsavarenche à Cogne par le col de Lauson, par Samuel Aubert.
Une région absolument sublime, le val d'Aoste.
    Il eut été étonnant que le professeur Samuel Aubert ne mette pas les pieds dans cette superbe région du Val d'Aoste. Ce fut même ici l'une de ses premières promenades. Celle-ci faite non avec une classe d'école, la frontière semblait à l'époque créer une barrière infranchissable pour le milieu scolaire, mais avec les botanistes du Valais.
    Cette passion des fleurs allait ainsi permettre plus d'une fois à notre savant botaniste de se déplacer dans notre pays, ou en Italie et France voisines. A cet égard le milieu alpin offrait un terrain immense d'investigations aussi nombreuses que fructueuses.
    Ici, plus que de regarder l'environnement général, le professeur baisse la tête, scrute les roches et les terrains pauvres à la recherche de quelque plante rare, et naturellement sublime. C'est que notre homme, plus que la lunette d'approche, maniait la loupe afin de déterminer les caractéristiques essentiells de quelque échantillon de végétal digne de retenir son attention, et surtout pouvant lui permettre de le signaler dans une savante publication.